Annulation rassemblement APF FH le 5 mars sur la Place de la Comédie

Annulation Grand rassemblement le jeudi 5 mars à 14 heures Place de la Comédie – Mobilisation sur les ressources

Message de l’APF

La situation actuelle concernant le coronavirus ainsi que le profil d’un grand nombre de manifestants dont certains ont un état de santé fragile, nous ont contraint à annuler notre journée de mobilisation nationale du 5 mars.
Nous tenons à remercier toutes les personnes qui ont souhaité se mobiliser pour défendre le droit des personnes en situation de handicap de pouvoir vivre dignement !

——————————————————————————————————————————————————————————————————–

APF France handicap organise une mobilisation nationale sur les ressources le 5 mars.

APF France handicap Territoire Gard Hérault, vous donne rendez-vous le jeudi 5 mars à 14h sur la Place de la Comédie, à la fontaine des 3 Grâces.

Le mot d’ordre :

Selon les propos d’Alain Rochon notre président :
« La Conférence nationale du handicap qui s’est tenue le 11 février 2020 a eu un impact politique et médiatique sans précédent.
Nous pouvons nous féliciter d’avoir été entendus des avancées sur de nombreux points : non intégration de l’AAH dans le RUA, évolution du périmètre de la PCH (parentalité, alimentation), enseignement supérieur, ouverture d’un débat sur l’assistance sexuelle…

Nous devons nous mobiliser en nombre, partout en France, le 5 mars, dans la rue et sous toutes les formes
Les propos du président de la République sur l’AAH nous confortent à maintenir la pression : « C’est une augmentation historique. Le chemin n’est pas terminé parce qu’on reste sous le seuil de pauvreté. […] Donc il faut continuer à aller sur le chemin d’une allocation DIGNE pour toutes les personnes en situation de handicap. » Prenons-le au mot !
Aussi, notre mobilisation du 5 mars « Pouvoir vivre dignement #CestLaBase » reste un appel indispensable pour obtenir de nouveaux droits avec comme message

La dignité, la liberté des personnes en situation de handicap c’est :
*  Ne plus vivre sous le seuil de pauvreté, que l’on soit bénéficiaire de l’AAH, d’une pension d’invalidité, d’une allocation chômage, d’une rente accident du travail, que l’on touche un salaire ou une retraite de faibles montants…
*  Ne plus être dépendant·e financièrement de son conjoint/sa conjointe.

Et c’est pourquoi nous revendiquons :
*  La création d’un revenu individuel d’existence, afin que les personnes en situation de handicap ou atteintes de maladies invalidantes puissent vivre dignement.
*  La suppression de la prise en compte des ressources du conjoint / de la conjointe dans le calcul de l’AAH.

Si nous voulons nous faire entendre, soyons nombreux à nous mobiliser le 5 mars !
Un rendez-vous à ne pas manquer, pour la reconnaissance et la mise en œuvre de ces revendications par nos pouvoirs publics.